+33 (0)1 39 57 64 82

Extraits du Parcours : J’opte pour la franchise

Extraits du Parcours : J’opte pour la franchise
Quelques extraits en texte des formations en vidéo (nom de l’expert entre parenthèses).
La vidéo de présentation du parcours comprend les extraits en gras.

Réseau contractuel (Jean-Paul Debeuret)

Qu’est-ce qu’un réseau contractuel ?
C’est un réseau de professionnels, commerçants, artisans, prestataires de services ou professions libérales qui sont liés par un contrat, d’où le terme de réseau contractuel. La franchise est le type de réseau contractuel qui a le plus de poids économique. C’est un contrat par lequel un franchiseur met à disposition de son franchisé une marque et son enseigne, un concept, des savoir-faire. En contrepartie, le franchisé verse soit un droit d’entrée, soit des redevances annuelles, soit les deux.

Franchise (Alain Cohen-Boulakia)

Une licence de marque, c’est quoi ?
Je suis tête de réseau, je mets à disposition d’un commerçant indépendant une marque.
Une concession, on y ajoute la distribution de produits dans un cadre exclusif ou quasi exclusif avec souvent une notion de territoire. Dans la franchise, il y a 4 fondamentaux :
– mise à disposition d’une enseigne comme dans la licence de marque,
– collection de produits ou services comme dans la concession,
– on y ajoute assistance
– et on y ajoute surtout le savoir-faire. C’est le savoir-faire qui caractérise la franchise, la communication du savoir-faire initial et l’actualisation du savoir-faire pendant la durée du contrat.

Franchisé (Rodolphe Galy-Dejean)

La franchise, c’est un système de distribution de produits ou de services, basé sur une étroite collaboration entre des entreprises financièrement et juridiquement indépendantes : le franchiseur d’un côté et le franchisé de l’autre.
Cette collaboration est basée sur un contrat qui a pour but de définir les conditions dans lesquelles le franchiseur autorise le franchisé à exploiter son concept, à vendre ses produits, à utiliser son enseigne, à bénéficier de son savoir-faire.

Contrat de franchise (Olivier Gast)

Pour qu’il y ait un contrat de franchise, il faut qu’il y ait 3 éléments :
– concession d’une licence de marque ;
– transfert de savoir-faire, de concept ;
– relation continue entre franchiseur et franchisé.
Le contrat de franchise est un contrat complexe car il y a beaucoup de choses à dire. Il y a la protection du savoir-faire, les relations continues, les relations fournisseurs, les royalties, les conditions financières, les conditions d’indépendance.

Réseaux (Jean-Paul Debeuret)

Vous allez bénéficier d’une assistance au démarrage et tout au long de votre vie professionnelle dans le réseau, qui sera plus ou moins importante selon les réseaux. La connaissance technique du métier, de la gestion et du management des équipes est un peu moins nécessaire. Le sens commercial est lui nécessaire. Ce qui va primer, ce sont vos qualités personnelles, vos capacités à vous adapter à un réseau et à vous remettre en cause.

Entrepreneurs (Maïté Debeuret)

Quand on devient franchiseur, on a la responsabilité de la réussite de l’autre. Ce qui est formidable en franchise, c’est que c’est du win-win entre entrepreneurs : nous, on amène un concept, on amène une idée et, dans les magasins, au lieu d’avoir des responsables de magasin, on a des entrepreneurs qui payent pour le savoir-faire, pour avoir une assistance.

Relation franchiseur-franchisé (Laurent Hirgorom)

La responsabilité du franchiseur, c’est la réussite de ses franchisés. Il est donc tenu de les préparer au mieux à leur quotidien et à leurs responsabilités futures, en les formant à la fois sur les aspects de techniques de vente et également sur le profilage de leurs futurs clients. Les franchisés sont tenus de respecter le cahier des charges et les pratiques de l’enseigne qu’ils viennent de rejoindre. L’animation de réseau est absolument déterminante et est au cœur du succès de la relation franchiseur-franchisé.

Master franchisé (Jean-Paul Zeitline & Nicolas de Belilovsky)

Le rôle du master franchisé, c’est de représenter une franchise sur un territoire donné. Son principal rôle, c’est un rôle de développement. Le développement en master franchise, c’est le recrutement de franchisés. Il est dépositaire du savoir-faire du franchiseur international et, par ce biais-là, il a obligation de formation et de transmission du savoir-faire. C’est également un franchiseur local. Son autre responsabilité vis-à-vis des franchisés, c’est la réflexion sur l’adaptation du concept aux contraintes locales ou aux spécificités locales pour son marché.

Fédération Française de la Franchise FFF (Jean-Paul Debeuret)

Première démarche qui est d’obtenir des informations un petit peu livresques sur les réseaux : vous pouvez aller sur les sites officiels de la Fédération Française de la Franchise FFF, du commerce associé, du commerce spécialisé. Ensuite allez voir votre chambre de commerce ou votre chambre de métiers suivant le secteur dans lequel vous êtes. Vous devez lire des magazines spécialisés, aller au Salon de la Franchise annuel à Paris. 2ème étape : des informations très pratiques par l’observation. Regardez les centres-villes, les galeries marchandes, les zones commerciales et voyez la présence des chaînes qui vous intéressent et puis contactez des membres du réseau.

Reprise / Création (Jean-Paul Debeuret)

Il faut certainement beaucoup plus d’expérience en matière de reprise qu’en matière de création et, à un degré moindre, en matière de franchise.
Les capitaux que l’on a à disposition : il va falloir plus de capitaux en matière de reprise qu’en matière de franchise, qu’en matière de création.
La vitesse d’exécution : en matière de reprise, ça va très vite ; en matière de franchise, relativement vite aussi ; en matière de création, c’est beaucoup plus long.
Il faut faire un diagnostic personnel sur chacun de ces éléments avant de se lancer.

Le DIP, c’est le Document d’Information Précontractuel (Alain Cohen-Boulakia)

Le DIP, c’est le Document d’Information Précontractuel. C’est un document qui doit être établi avant la signature du contrat : on n’est pas du tout dans le domaine contractuel, on est dans le domaine de l’exécution d’une obligation par la tête de réseau vis-à-vis d’un candidat.

Réseaux (Jean-Paul Debeuret)

Il s’agit de rentrer dans le détail pour les réseaux que vous avez sélectionnés. La première démarche, ça va être rentrer dans le détail du DIP, enquêter sur les informations au niveau juridique, financier, sur les entrées et sorties dans le réseau. Il s’agit de le faire en indexant le DIP puis en allant sur le terrain et en posant des questions.

RIF Redevance Initiale Forfaitaire (Jean Pierre Gouzy)

Ce ticket d’entrée pour pouvoir accéder au réseau, la RIF Redevance Initiale Forfaitaire, c’est le droit d’accès au concept mis au point par le franchiseur et un nombre plus ou moins conséquent de prestations de services qui sont mises à disposition du franchisé. On peut citer :
– la formation initiale, autant la formation théorique que la formation pratique ;
– l’assistance dans la sélection d’un emplacement ;
– des outils permettant au franchisé une étude de marché spécifique ;
– des modèles types d’agencements ou le référencement d’un agenceur ;
– l’assistance dans la communication de démarrage ;
– l’assistance physique au lancement du site ;
– la mise à disposition de l’enseigne qui appartient au franchiseur ;
– des outils spécifiques à la gestion du point de vente, des packs informatiques, des packs internet.

Obligations du franchiseur (Olivier Gast)

La première partie du contrat : ce sont les obligations du franchiseur avec : la concession de la marque, la preuve que la marque a bien été protégée, la définition du savoir-faire, la formation initiale, l’assistance initiale qu’on apporte au candidat franchisé.

Deuxième partie : ce sont les obligations du franchisé, ce sont les interfaces des obligations du franchiseur. Le franchiseur s’engage à former le franchisé donc à lui transmettre le savoir-faire ; le franchisé s’engage à être formé et à prendre, respecter le savoir-faire.
La troisième partie : ce sont les clauses générales, d’indépendance, d’agrément, d’intuitu personae, de résiliation du contrat, etc.

Facteurs clés de succès (Jean-Paul Debeuret)

Vous devez respecter les facteurs clés de succès d’une négociation :
– être relativement ferme ;
– toujours négocier à 2 : faites-vous accompagner par un avocat qui connaisse bien les réseaux, d’un expert-comptable qui connaisse bien les réseaux.

Business plan (Stéphane Leblond)

Il faut distinguer un business plan d’un prévisionnel financier.
Un business plan va être un document complet qui va intégrer à la fois la partie financière d’un prévisionnel et également d’autres parties, notamment une présentation de la stratégie du projet ou de l’entreprise, et également une présentation marketing, une analyse du marché.

Le business plan est organisé autour d’un triptyque :
– la présentation et l’analyse du marché
– puis la présentation du porteur de projet ou de l’entreprise
– et une présentation financière.

Local (Jean-Pierre Gouzy)

A quel moment le franchisé doit-il établir son business plan ?
A partir du moment où le projet devient tangible. Le projet est tangible bien souvent à partir du moment où on a trouvé le local.

Bail commercial (Christine Molaye)

Le bail commercial, c’est le contrat de location qui concerne les locaux qui sont utilisés pour un fonds de commerce ou un fonds artisanal qui revêt une importance particulière car, de l’emplacement de ce fonds, va dépendre le développement de sa clientèle et sa pérennité. Quels sont les éléments clés de ce bail commercial ? En premier lieu, il y a la durée, la destination du bail commercial, ensuite les charges, les clauses qui exonèrent la responsabilité du bailleur et toutes les clauses relatives à la cession du bail.

Droit au bail (Jean-Paul Debeuret)

Pour qu’il y ait droit au bail, il faut qu’il y ait bail commercial, le bail 3 6 9.
En cas de rupture du bail par le bailleur, le preneur a droit à une indemnité d’éviction et les baux commerciaux protègent le commerçant qui exerce dans ce local. En cas de cession d’activité, le droit au bail a une vraie valeur. Le droit au bail constitue un des éléments du fonds de commerce.

Formation (Laurent Hirgorom)

Il y a des enseignes qui ont développé des techniques de vente extrêmement pointues, un véritable savoir-faire en matière de techniques de vente
Avec une formation préalable du franchisé et puis tout au long du contrat de franchise un véritable accompagnement.

Animateur (Hacène Habi)

Jusqu’où va le rôle de l’animateur ?
Il doit faire fonctionner le réseau : la courroie de transmission d’informations du haut vers le bas et du bas vers le haut, à la fois la formation et l’assistance. Il a un vrai rôle d’assistance : si un franchisé a un problème, il appelle son animateur.

Redevances (Alain Cohen-Boulakia)

C’est important pour le franchiseur de faire respecter son contrat de franchise pour 2 raisons :
– dans les rapports entre le franchiseur et le franchisé : je suis franchiseur, j’ai pris un franchisé et il est évident que s’il ne paie pas les redevances, je dois pouvoir mettre en place des mécanismes pour l’obliger à payer les redevances.
– C’est important également vis-à-vis du réseau car, si vous avez un franchisé qui ne respecte pas ses obligations, les standards du réseau, ça peut avoir des répercussions sur le consommateur qui se situe à 40 km du point de vente. A partir de là, lui-même va avoir une mauvaise image de marque et le franchisé de la ville d’à côté va en souffrir.

Ame d’entrepreneur (Hacène Habi)

Pour développer un réseau, il y a trois critères :
– il faut trouver la bonne personne, un bon profil qui a une âme d’entrepreneur. Tout le monde ne l’a pas. L’homme est au cœur des choses.
– ensuite, il y a l’emplacement. Les emplacements, on arrive à les trouver mais après c’est le prix. Un emplacement, cela peut être générateur de 50 à 70% du chiffre d’affaires.
– les financements, c’est l’autre grand souci. Les financements dépendent de l’apport personnel, quand le candidat a un apport la banque suit.