+33 (0)1 39 57 64 82

Extraits du Parcours : Je prospecte

Extraits du Parcours : Je prospecte
Quelques extraits en texte des formations en vidéo (nom de l’expert entre parenthèses).
La vidéo de présentation du parcours comprend les extraits en gras.

Pitch (Alain Muleris)

Le pitch, c’est l’art de se présenter efficacement. Préparer ce qu’on veut dire, donner une forme au discours pour être capable d’avoir un bon pitch. Un bon pitch doit durer 60 secondes.

Présentation de son entreprise (Coralie Beguey Cissé)

La présentation de son entreprise en 2 minutes, dans quel cadre cela peut-il être utile ? C’est très important quand on appartient à des réseaux et, de plus en plus, aujourd’hui, pour le développement des entreprises, il est important d’appartenir à ces réseaux. C’est pouvoir laisser une empreinte indélébile en un minimum de temps, il faut être percutant très rapidement.

Votre image (Estelle Waniowski-Daniel)

S’il y a un domaine où savoir donner une bonne image de soi est essentiel, c’est le domaine du monde professionnel. On va vous juger sur votre apparence parce que votre image, c’est votre premier outil de communication. Lors d’un entretien d’embauche, 82 % du choix d’un candidat va dépendre de son apparence.

L’identité numérique (Elodie Hennion)

L’identité numérique est l’ensemble des traces laissées par un individu ou une entreprise sur internet de façon volontaire ou non.
La e-réputation est la perception qu’ont les internautes grâce à l’ensemble des traces laissées par un individu ou une entreprise sur internet.
Le personal branding est l’idée de gérer son identité numérique comme une marque de façon à ce qu’elle ressorte du positif au sujet de son titulaire.

Personal branding (Pascale Baumeister)

Le personal branding est toute la stratégie mise en place pour révéler son identité et sa marque.
Le personal branding permet de communiquer et de séduire son public.

Storytelling (Stéphane Dangel)

Storytelling, raconter une histoire. C’est la traduction littérale. Moi, je pense plutôt : « mise en récit ». Le cœur de l’activité, c’est apprendre à construire une histoire, son histoire et même ses histoires ; puisqu’il faudra avoir différentes histoires contextualisées pour différents usages.

Développement commercial (Eric Niaufre)

70 % des dirigeants s’occupent eux-mêmes de leur développement commercial. Conséquence, ils sont trop accaparés par d’autres tâches de l’entreprise.

Quand un dirigeant pense commercial, souvent il pense client et relation clientèle. Or, le développement commercial, c’est la prospection d’un côté et la fidélisation de l’autre.

Salon (Manuel Bouchet)

Le premier va être un objectif de notoriété, se faire connaître sur un secteur d’activité, être identifié comme un acteur sur ce secteur d’activité. Le deuxième est de créer des opportunités de ventes. Et de vendre directement sur les salons ses produits et services.

Commercial (Bruno Fouard)

La prospection utile, ce sont 3 réalités : le temps, l’argent et l’énergie.

Un commercial qui prospecte représente 3 entités :
– il se représente lui en tant qu’individu,
– il se représente en tant que professionnel,
– et il porte l’image de son entreprise.

Prospection multi-canal (Alain Muleris)

Qu’est-ce qu’une prospection multi-canal ?

Son but est de croiser différents canaux de prospection pour trouver nos clients. Une fois qu’on a identifié ses clients, on a différents moyens de les toucher. Ce qui est intéressant, c’est de comprendre qui sont ses cibles et où elles se trouvent.

Bouche-à-oreille (Christine Pedditzi)

Le bouche-à-oreille, c’est une manière de prospecter mais il s’agit d’être actif sur son réseau. Il s’agit de devenir acteur pour déclencher ce bouche-à-oreille. 4 affaires sur 10 peuvent être traitées de cette manière. Il faut identifier son réseau de prescripteurs éventuels, évaluer le potentiel de son réseau relationnel.

Capital relationnel (Olivier Luisetti)

Mieux utiliser les réseaux actuels, savoir transformer leur capital relationnel en personnes capables de vous recommander et de recommander l’activité que vous avez. Il faut créer du lien pour pouvoir avoir ces bonnes recommandations.

La prospection téléphonique (Eric Niaufre)

La prospection téléphonique, c’est l’utilisation du média téléphone dans une stratégie déterminée avec, pour finalité et objectif, la prospection commerciale, l’acte commercial.

Rendez-vous (Laurence Decharnes)

Des clés pour décrocher des rendez-vous par téléphone ? Une technique toute simple qui nécessite un grand entraînement : un espace libre avec juste les outils nécessaires et une organisation de l’esprit, ne pas être dérangé pas des choses extérieures, un argumentaire parfaitement rédigé et connu.

Mailing (Agnès Bertin)

Le mailing, ça regroupe plusieurs médias. Globalement, c’est le document commercial personnalisé avec le nom du destinataire, qui va être envoyé soit pour vendre quelque chose, soit pour informer et qui se décline sous 3 formes : mailing papier, emailing, fax mailing.

2 objectifs :  faire une vente directe, recueillir de l’information.

Les médias sociaux (Jacques Hellart)

Les médias sociaux, c’est l’ensemble des plateformes et des outils du web qui permettent d’assurer la communication.
On va distinguer : d’un côté, les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn qui permettent de mettre en place des systèmes collaboratifs, de partager avec d’autres acteurs et de l’autre côté, des médias sociaux à destination d’une communauté, qui diffusent du flux en continu. Ce sont des outils comme les blogs par exemple ou Pinterest.

Visiteurs (Adrian Measures)

Pour attirer des visiteurs, il faut aller les chercher là où ils sont sur internet. Il y a des gros sites internet que tout le monde connaît qui sont la source des visiteurs, où on va aller les chercher, en priorité qui sont Google notamment et les réseaux sociaux dont Facebook.

LinkedIn (Joëlle Walraevens)

A la base, LinkedIn est tout à fait gratuit donc on peut s’y inscrire sans pour autant devoir payer et on peut faire pas mal de choses gratuitement, telle la création de profils, s’inscrire à des groupes et créer une page entreprise. Par contre, à partir du moment où on veut faire des annonces, là, cette partie-là est payante.
Les comptes payants, vous avez :- un compte dédié aux chercheurs d’emploi – un compte pour les cabinets de recrutement.

Facebook (Joëlle Walraevens)

Facebook est le leader mondial des réseaux sociaux. Au départ, il était grand public mais a évolué et sert actuellement au développement des activités des entreprises.
L’utilité de l’utilisation de Facebook pour une entreprise est le développement de sa visibilité, le contact avec ses clients, partenaires et fournisseurs, le développement de sa prospection, le recrutement, l’information et la communication.

Suspect (Armand Lefebvre)

On fait la distinction entre suspect, prospect et client.
Un fichier avec des entreprises éventuellement intéressées par mes offres, ce sont des suspects : je pense, théoriquement, qu’ils sont intéressés par mes offres.
J’ai vérifié qu’effectivement, ils peuvent être des clients potentiels pour mon offre, mes produits : ils deviennent des prospects.
Et ensuite, s’ils me passent une commande, ils deviennent des clients.

Fichier clients (Christine Pedditzi)

Pourquoi est-ce important d’avoir un fichier clients et prospects à jour ?
Aujourd’hui, il y a 70 % des affaires qui ne sont pas conclues par manque de suivi. On peut créer un fichier sur différents supports : la méthode papier, avec un tableur, s’équiper d’un outil de CRM, un logiciel sur lequel on rentre ses contacts.

GRC (Eric Quénoy)

Un outil de GRC (Gestion de la Relation Client – CRM étant l’anglais), c’est un outil qui va pouvoir réunir dans un endroit, tout ce qui se passe avec les prospects, les clients, les partenaires. C’est une traçabilité et la capitalisation de l’information commerciale de l’entreprise.

Optimisation du fichier client (Pascale Caudrelier)

Optimiser, c’est à la fois s’assurer que les informations sont à jour.

Il y aussi l’aspect optimisation du fichier client. C’est fait pour contacter régulièrement les clients, pour qu’ils ne deviennent pas des clients inactifs ou dormants. Il y aussi l’aspect foisonnement : s’assurer qu’on vend bien tout ce qu’il est possible de vendre à ses clients.

La technique de vente (Patrick de Sépibus)

La technique de vente est très importante. Si vous avez quelqu’un qui cherche à vous vendre quelque chose, le premier rapport se base sur la confiance. Si le vendeur arrive en confiance, montre une confiance non seulement en lui-même mais en le produit et en l’entreprise, il va avoir beaucoup plus de chances de gagner sa vente.

Approche clientèle (Alain Muleris)

Un commercial, pour qu’il soit bon, il faut qu’il travaille sa technique. Il faut qu’il travaille son approche clientèle et qu’il maîtrise parfaitement ce qu’il propose.